Pétrole : l’Arabie Saoudite et la Russie tentent de bloquer le prix du brut.

Publié initialement sur Linkedin 

L’intérêt de la mondialisation économique, pour le consommateur, est qu’elle tire vers le bas les prix des matières premières. En effet, chaque pays va se spécialiser dans des types de production et délaisser celles où il est le moins compétitif. Ils vont ainsi produire mieux, et plus, en s’adaptant aux besoins réels des consommateurs : le prix va s’équilibrer « naturellement ».

Toutefois, il arrive que des pays ne respectent pas cette règle. C’est le cas par exemple de l’Arabie Saoudite et de la Russie qui sont les deux premiers producteurs mondiaux de pétrole. Leur entente récente est inquiétante pour le consommateur : les deux pays ont décidé de geler la production c’est-à-dire de ne pas extraire davantage d’or noir. Ils ont entraîné, dans leur sillage, d’autres plus petits pays producteurs dans cette voie.

L’effet espéré sur le cours mondial du brut est une stabilisation du prix : il s’agit d’un mécanisme de gel par la maîtrise de l’offre. Si la demande ne varie pas, les prix devraient rester identiques aux précédents.

Pourtant, derrière cette idée se cache la volonté pour ces deux pays de maintenir un prix artificiellement élevé qui ne bénéficiera pas aux consommateurs. Cette intrusion des Etats dans le jeu économique a souvent pour effet de dérégler durablement les échanges.

Ici, l’accord est encore plus grave puisqu’il vient impacter l’économie mondiale toute entière : le prix du brut aurait du diminuer et dynamiser ainsi l’ensemble des acteurs économiques. Ce ne sera pas le cas et il est même envisageable que cet accord en encourage d’autres qui viseraient à réduire la production mondiale de brut et, ainsi, à faire augmenter les prix.

Face à de tels accords, et aux dangers qu’ils représentent, l’indépendance énergique tant sollicitée par les Etats du monde devrait être un impératif à court ou moyen terme. Elle donnerait aussi une marge critique supplémentaire lorsqu’il s’agit de militer pour la généralisation des droits de la personne dans les pays producteurs de pétrole. Et le consommateur gagnerait beaucoup à acheter une énergie non-soumise à un marché maîtrisé par ceux qui ont intérêt à maintenir des prix élevés.

Publicités